Les origines de SM

http://www.sadomasochisme.fr/img/1017-sadomasochisme.jpg
Sous-menu
 
Sadomasochisme : définitions et origines du terme
sado maso extreme Le terme sadomasochisme est souvent associé à d’autres termes dont les pratiques sont semblables et dont les principes sont les mêmes. Ainsi, le sigle BDSM signifie « Bondage et Discipline, Domination et Soumission et Sado-Masochisme ». Les principes reliés à ces pratiques sont simples, mais se conçoivent difficilement aux yeux de tout le monde. La définition du BDSM, dont le sadomasochisme est inclus, se présente alors comme telle : «Pratique sexuelle basée sur l’humiliation, la douleur, la domination et la soumission, infligées mutuellement et de façon consensuelle, cela, pour permettre aux adeptes de vivre le plaisir du sexe, avec plus d’intensité. » Il est très important de noter que dans la pratique du sadomasochisme, les adeptes sont volontaires, conscients, et approuvent totalement le caractère parfois excessif, brutal et violent des actes sexuels. Il a été démontré depuis la fin des années quatre-vingt-dix que le sadomasochisme n’est pas une pathologie, mais plutôt une déviation sexuelle faisant partie des jeux sexuels élargis et ouverts comparables au fétichisme ou à la passion dans le domaine. Les adeptes ne peuvent alors être désignés comme des malades ou des personnes atteintes de troubles psychologiques, il s’agit d’un choix tel qu’un autre dans la pratique sexuelle. Cependant, le terme sadomasochisme n’est consensuel que dans le cadre des pratiques sexuelles. En effet, s’il faut décortiquer ce mot, les deux mots qui le composent sont plutôt péjoratifs et peuvent entraîner des violences délictueuses et des comportements révélant des troubles psychologiques importants.

Pour explication, le sadisme consiste en un comportement qui cherche à atteindre le plaisir, sexuel ou non, en infligeant de la souffrance physique ou morale à une tierce personne ou à un partenaire, sans son consentement. L’origine du sadisme vient de Sade, écrivain et philosophe du 18è siècle, qui prône la domination et le contrôle dans ses relations humaines et dans des relations sexuelles basées sur plusieurs formes de sévices. Quant au terme masochisme, il consiste en l’obtention du plaisir absolu par la souffrance propre du concerné, qui se l’inflige lui-même, ou qui se le fait infliger, à travers de la violence corporelle ou morale – par l’humiliation. C’est Kraft-Ebing qui identifie le masochisme, et le décrit comme une pratique anormale, devenue alors une pathologie. Enfin, c’est Freud qui relie les deux termes qui donnent le sadomasochisme. Il évoque une complémentarité contestée par d’autres philosophes ou écrivains. En effet, dire d’une relation sadomasochiste entre deux personnages, l’un sadique et l’autre masochiste, est incohérent. Brièvement, le sadique, dans son acte de domination, ne peut atteindre un réel plaisir dans une relation où le masochiste ne désire que la souffrance.
La déviation du sadomasochisme et l’ambiguïté juridique qui y est reliée
sado maso humiliation Le sadomasochisme dans son domaine qui est celui du sexe est alors précisé par le caractère consensuel des actes. Toutefois, des déviations peuvent survenir, lorsque les actes ne sont plus contrôlés, et que la force de la violence surpasse la maîtrise de soi des intervenants. Il arrive que la barrière soit franchie et que le sadomasochisme vire au viol ou devient un acte de violence provoquant des coups mortels...
Les accessoires indispensables au sadomasochisme
sado maso attachée Si le sadomasochisme représente pour certains la barbarie, pour ceux qui le pratiquent, il relève presque de l’art. En effet, le sadomasochisme consiste en tout un ensemble de mise en scène, utilisant divers types de matériels et d’accessoires, aidant à la hausse du plaisir. Les sadomasochistes confirmés ne peuvent alors commencer leurs jeux sexuels sans la panoplie complète, allant du vestimentaire aux accessoires, en passant par des matériels mécaniques impressionnants...
Le sadomasochisme artistique
sexe SM Sans définir le sadomasochisme comme une culture, son côté artistique a été extraordinairement exploité. En effet, sa présence constante dans les supports pornographiques et l’importance du fantasme qu’il procure à de nombreux intéressés a peu à peu exigé des mises en scène dignes de scénarios cinématographiques. Ainsi, le sadomasochisme artistique fait constamment ses preuves et tend à donner un air moins barbare à cette pratique encore incomprise par bon nombre de personnes non concernées...
Films « cultes » dédiés au sadomasochisme
sado maso sperme Les films ayant pour thème le sadomasochisme, n’ayant pas forcément de caractères pornographique ni érotique , sont nombreux. La plupart d’entre eux sont dramatiques, présentant les différentes facettes de cette déviation sexuelle, et aboutissent au meurtre, ou aux accidents mortels. D’autres expliquent les raisons qui peuvent pousser à une telle pratique...
Les livres ayant pour thématique le sadomasochisme
sado maso soumise De même que les films, les livres ayant pour thématique le sadomasochisme ne sont pas forcément pornographiques ni érotiques. Le concept s’apparente plus à des comportements de sadisme et de masochisme, parfois reliés à des troubles psychologiques. Certains livres cependant, comme « Sexualité et subconscient » veulent présenter l’univers du sexe à un public large...


sadomasochisme